• scissors
    July 22nd, 2011EuropasionariaEurope, La vie

    22 juillet 2011. Je suis à Bruxelles. Des tweets d’amis norvégiens m’informent qu’une bombe a explosé dans le centre d’Oslo. Quelques minutes plus tard, un autre tweet m’informe qu’il y a aussi eu une fusillade dans le camp d’été des jeunesses travaillistes norvégiennes. A ce stade-là, nous ne savons pas encore exactement ce qui s’est passé. En regardant les nouvelles défiler à la télé, je ressens un mélange de colère et de désespoir. Je connais bien ce sentiment.

    25 juillet 1995. Je suis à Paris. J’apprends qu’il y a eu un attentat dans la station de RER Saint-Michel, l’une des plus fréquentées de Paris. Ma famille est moi sommes pétrifiés. Ma tante passe tous les jours par cette station pour aller au travail. Elle n’y était pas ce jour-là. Depuis lors, c’est devenu habituel de croiser des militaires armés de mitraillettes dans les couloirs du métro parisien. Je ne m’y suis jamais habituée.

    11 septembre 2001. Je suis en voiture avec mon père sur une autoroute française. Nous revenons de Grenoble où il m’a aidé à trouver un appartement. Il est 2 heures de l’après-midi. Nous entendons à la radio qu’un avion s’est écrasé dans l’une des tours jumelles de New York. Les analystes disent que c’est à ce moment-là que le 21ème siècle a vraiment commencé, tout comme le 20ème avait réellement commencé avec la Première guerre mondiale.

    11 mars 2004. J’habite à Amsterdam dans un appartement que je partage avec 12 autres personnes. 8 d’entre elles sont espagnoles. Je remarque leurs visages tétanisés alors qu’ils regardent la chaîne nationale espagnole qui nous apprend que des attentats ont eu lieu dans des trains aux alentours de Madrid.

    7 juillet 2005. J’habite toujours à Amsterdam. Il est tôt. J’allume la télé en sortant du lit et je réalise que des bombes ont explosé dans le métro londonien. Mon petit ami dort encore. L’une de mes meilleures amies habite à Londres.

    Nous nous rappelons tous d’où nous nous trouvions et de ce que nous faisions lorsque nous avons entendu parler de ces attentats. Je ressens toujours le même sentiment confus, un mélange d’incompréhension, d’impuissance et de pessimisme envers le futur de l’humanité. J’essaye d’éviter la colère. La violence engendre la violence. Et la violence n’apporte jamais de solution.

    Tags:
  • scissors
    July 22nd, 2011EuropasionariaEurope, Life

    22 July 2011. I’m in Brussels. Tweets of Norwegian friends inform me that a bomb has exploded in the centre of Oslo. Another tweet from them later informs me that there’s also been a shooting at the Norwegian Labour party youth conference.  At this stage, we still don’t know what happened exactly. As I watch the news giving more details about the events, I feel a mix of anger and despair. I know this feeling too well.

    25 July 1995. I’m in Paris. I hear there have been bombs in the busiest metro station of Paris. My family and I are aghast. My aunt commutes through this station to go to work. She was fine. Since then, seeing armed soldiers in the Parisian metro’s corridors has become usual. But I never got used to it.

    11 September 2001. I’m in a car with my father somewhere between Grenoble and Paris. He’s just helped me find an apartment in Grenoble where I’m about to move. It’s around 2pm. We hear on the radio that a plane has crashed in one of the Twin towers in New York. Analysts say that’s when the 21st century really started, just as WWI was the real beginning of the 20th century.

    11 March 2004. I’m living in Amsterdam in a shared flat with 12 other people. 8 of them are Spanish. I look at their mortified faces as they watch the Spanish national television relate the bomb attacks in trains close to Madrid.

    7 July 2005. I’m still in Amsterdam. It’s early. I get out of bed, turn on the TV and soon realise there’s been bomb attacks in the London Tube. My boyfriend is still asleep. One of my best friends lives in London.

    We all remember where we were during these events. I always get the same weird confused sensation: a mix of incomprehension, helplessness and pessimism for the future of humanity. I try to avoid anger. Violence begets violence. And violence is never a solution.

     

    Tags: , , , , , ,
  • scissors
    July 20th, 2011EuropasionariaBruxelles, La citation de la semaine

    Le moment est venu où le vrai courage consiste à chercher fermement le compromis qui rassemble, et non à exacerber les oppositions.

    Discours poignant du roi belge la veille de la fête nationale à visionner sur le site de la RTBF.

    Tags: ,
  • scissors
    July 4th, 2011EuropasionariaBruxelles

    Aujourd’hui au fond de ma boîte aux lettres bruxelloise se trouvait un petit bout de papier vert pomme de rien du tout qui m’a transportée 15 ans en arrière à Paris. Madeleine de Proust, quand tu nous tiens…

    Je précise que j’ai caché son nom et numéro de téléphone pour ne pas lui faire de pub.

    Ce genre de prospectus de pseudo-marabout est monnaie courante à Paris. J’ai même connu quelqu’un qui collectionnait ces billets. Mais c’est la première fois que j’en reçois à Bruxelles ! C’est marrant, juste avant de rentrer chez moi, dans la rue des pseudo-étudiants en théologie coréens m’ont demandé de leur faire répéter un exposé. Ben voyons… Mais le pire pour moi, ce sont ceux qui viennent directement sonner à ma porte. A Etterbeek où j’habitais avant, ça m’arrivait souvent de me faire réveiller le samedi matin par des gens qui voulaient me parler de Dieu. Ma réaction était dans ces cas-là, comment dire, assez sèche. La grasse matinée du samedi matin, chez moi, c’est sacré !

    Tags:
  • scissors
    July 4th, 2011EuropasionariaQuote of the week

    Once in a while, someone will say something that’s so self-evidently true, and so unexpected, that you’ll spend the rest of your life working through its implications.

    Read in the Guardian

    Tags: ,
  • scissors
    July 2nd, 2011EuropasionariaGirl Power

    Voilà, je suis là tranquille, je lis un article passionnant sur le site d’un journal anglais très connu et en bas de page je tombe sur cette pub, en français siouplé… L’image parle d’elle-même. Ça vaut l’epididyme d’or sur le site d’Olympe.

    PS: je ne suis pas une blogueuse revancharde donc j’ai caché le nom de la marque. Mais à votre avis, c’est une pub pour quoi ?