• scissors
    mai 9th, 2011EuropasionariaEurope, France

    Le 9 mai de l’année dernière, je parlais des origines de ma passion pour l’Europe. Je l’ancrais dans l’histoire de ma famille, de mon grand-père né pendant la Première Guerre Mondiale, combattant dans la Deuxième. Dans son dernier discours au Parlement européen en janvier 1995, François Mitterrand disait « Il se trouve que les hasards de la vie ont voulu que je naisse pendant la Première Guerre Mondiale et que je fasse la Seconde. »

    Il se trouve que les hasards de la vie ont voulu qu’aujourd’hui soit le jour de l’Europe et demain le trentième anniversaire de l’accession de François Mitterrand à la Présidence de la République française. Cet homme m’a toujours quelque peu rappelé mon grand-père. S’ils ne se ressemblaient pas physiquement, ils avaient en commun une certaine élégance intellectuelle. Ils étaient tous deux des hommes cultivés, proches du terroir, ayant été témoins des pires atrocités.

    Il se trouve que les hasards de la vie ont voulu que je naisse pendant les premières élections européennes au suffrage universel. Deux ans plus tard, François Mitterrand devenait Le Président. Il le fut jusqu’à mes 15 ans. J’avais grandi avec lui. À tel point que pour moi, il était inimaginable qu’un autre homme soit président. Aujourd’hui, je m’intéresse plus à la politique européenne qu’à la politique française. Pourtant des deux côtés, j’ai le même regret. Les discours nationaux comme les discours européens manquent de vision. Où sont les personnages charismatiques à la Mitterrand ? Qui sont les visionnaires capables aujourd’hui de soulever l’enthousiasme des foules ? Qui est capable aujourd’hui de changer les mentalités par un simple discours ?

    Il se trouve que les hasards de la vie ont aussi voulu que le dernier vétéran de la Première Guerre Mondiale meure il y a quelques jours. Le rejet de la guerre et la quête pour la paix ont construit l’Europe. Ma génération n’a pas connu la guerre. Rappeler que l’on doit la plus longue période de paix qu’ait connu notre continent à la construction européenne ne suffit plus à enthousiasmer les jeunes adultes d’aujourd’hui pour le projet européen. Nous avons besoin d’une nouvelle vision et de visionnaires à même de la porter. Quel sera le projet européen du 21ème siècle ? À vos blogs !

    Tags:
  • scissors
    janvier 9th, 2011EuropasionariaEurope

    Je crois que la communauté [européenne] correspond à une œuvre collective et indispensable. Les temps se modifient peu à peu. A l’intérieur de l’Europe de l’Ouest –on a parlé tout à l’heure des guerres qui nous ont séparées- c’est un projet enthousiasmant que de penser que non seulement ces peuples ont signé une sorte de pacte de paix perpétuelle en s’associant depuis 1957 et en renouvelant cette affirmation à diverses reprises depuis cette époque mais c’est encore plus enthousiasmant que de penser qu’ils seront capables en plus de se doter d’une politique, d’une diplomatie commune, de traiter en commun les problèmes qui touchent à la paix du monde, aux rapports de puissance, aux échanges internationaux. Vous y voyez peut-être un frein ou une inquiétude. Vous n’avez pas tort de vous poser des questions. Il faut toujours s’en poser. Mais c’est une œuvre admirable pour notre génération. C’est une œuvre formidable pour vous, pour moi, et plus encore pour nos enfants, que d’imaginer ce que sera demain l’Europe dans laquelle ils vivront parce qu’à ce moment-là ils vivront dans une communauté tout en ayant gardé leur patrie, préserver leur patrie, celle qu’ils aiment avant toute chose, et ils en auront conquis une deuxième : l’Europe, notre Europe.

    C’est une retranscription de l’intervention de François Mitterrand face à Philippe Seguin lors des débats sur le Traité de Maastricht en 1992. Ça fait du bien d’entendre un politicien parler d’Europe de manière enthousiasmante. Ça manque tellement de nos jours. Si vous préférez la vidéo, elle est ci-dessous (partagée sur Facebook par Samuel Faure). A ce sujet, je recommande un livre que je suis en train de lire: Aimer l’Europe de Robert Toulemon, que vous pouvez suivre aussi sur son blog.

    Tags: , ,