• scissors
    November 11th, 2010EuropasionariaEurope

    En ce jour de l’Armistice, il me semble que le premier article que j’ai publié sur ce blog est de circonstance. Il a été originellement publié le jour de l’Europe, ce qui rend la comparaison assez symbolique. J’y parle de guerre et de paix, de stéréotypes culturels et de la relation entre les Français et les Allemands. Vous pouvez le lire ici.

    Tags: , , ,
  • scissors
    May 9th, 2010EuropasionariaEurope

    Je me suis souvent demandé pourquoi j’étais si irrésistiblement attirée par l’Europe.

    J’ai toujours aimé apprendre des langues étrangères, l’anglais en particulier (avec l’allemand, ça n’a jamais marché). Lorsque j’étais adolescente je me rappelle que dès qu’il y avait un étranger dans un groupe, je devenais l’interprète officielle, la plupart du temps parce que j’étais la seule à avoir un anglais potable. Et j’aimais ça. Par la suite, j’ai choisi de ne pas étudier les langues à l’université parce que je pensais que parler des langues étrangères était quelque chose que tout le monde devrait savoir faire. Alors, ironie du sort peut-être, j’ai étudié la politique, un sujet dont tout le monde peut parler.

    Je me rappelle que lorsque j’étais enfant je me demandais ce que ça voulait dire exactement d’être française. Est-ce que ça voulait dire qu’il y avait des gens qui n’étaient pas français ? Et comment est-ce que c’était possible de ne pas être français ? Oui, j’étais le genre d’enfant qui demande toujours « pourquoi ». D’ailleurs, ça, ça n’a pas changé.

    Mon grand-père, le sergent (troisième en partant de la gauche, avec le képi)

    Je me rappelle de mon séjour linguistique en Allemagne quand j’avais 16 ans. Mon arrière grand-père est mort au front pendant la Première Guerre mondiale. Mon grand-père espagnol a combattu dans la guerre civile, puis plus tard en France, a rejoint la Résistance. Mon grand-père français (en photo ci-contre) a combattu pendant la Deuxième Guerre mondiale. Mes parents se rappellent de soldats nazis venant chez eux. Autant dire que quand je suis arrivée à Berlin à l’âge de 16 ans, j’étais encore pleine de préjugés à l’égard des Allemands, sans doute même plus que la plupart des Français. Puis quelque chose s’est passé. J’ai passé une semaine à m’amuser avec des adolescents allemands de mon âge. C’est à ce moment-là que j’ai réalisé quelque chose. Nous avions beau avoir des nationalités et des cultures différentes et ne pas parler la même langue, au final, nous n’étions pas si différents que ça. En réalité, nous étions même très semblables. C’est l’une des premières fois que je me suis sentie vraiment européenne.

    Après cela, je n’ai jamais réussi à me débarrasser de ce virus. Je savais qu’un jour j’irai vivre dans un autre pays européen. Depuis, j’ai vécu dans de nombreux pays. Mon pays, Paris, les Français, tout ça c’est familier et agréable mais je me sens mieux à l’étranger. J’aime être surprise par la différence culturelle chaque jour que je vis. J’aime aller à une fête et parler une autre langue que la mienne. Ça, ça n’arrive pas très souvent chez moi à Paris.

    Alors d’où vient cet irrésistible besoin d’étrangeté? Est-ce parce que je suis moi-même d’origine étrangère ? Est-ce parce que lorsque j’étais enfant j’ai entendu mon grand-père et ma nounou parler espagnol ? Est-ce parce que dès le début j’ai compris ce que c’était que d’être différent ?

    Quoi qu’il en soit, une chose est certaine : l’Europe est ma passion.

    Joyeuse fête de l’Europe à tous! Suivez le carnaval des blogs “mon Europe” sur le Blogging Portal.

    Tags: , , , ,